Aliocha Imhoff et Kantuta Quirós sont cinéastes, théoriciens de l’art et commissaires d’exposition basés à Paris, fondateurs de la plateforme curatoriale le peuple qui manque. Ils développent depuis plusieurs années un projet de recherche qui appelle à une nouvelle écologie des savoirs, à partir de formats curatoriaux, qui scénographient la pensée contemporaine (fictions diplomatiques, procès fictifs, mises en scène de controverses, assemblées et expériences de pensée à l’échelle 1:1). Parmi leurs derniers projets curatoriaux et expositions, Le procès de la fiction (Nuit Blanche, 2017), Une Constituante migrante (Centre Pompidou, 2017), A Government of Times (Rebuild Foundation, Chicago, Leipzig, 2016), La frontera nos cruzo (Museo de la Inmigracion, Buenos Aires, 2015), Post-exotisme (New Haven Fort, UK, 2015), Cinéma Permanent in Leiris & Co (Centre Pompidou Metz, 2015), Au-delà de l'Effet-Magiciens (Fondation Gulbenkian, Laboratoires d'Aubervilliers, 2015), The Accelerationist Trial (Centre Pompidou, 2014), Le procès d’une polémique : Jan Karski, histoire et fiction (HEAD Genève, 2014), La géografia sirve, primero, para hacer la guerra (Museo de la Memoria, Bogota, 2014), A Thousand Years of NonLinear History (Centre Pompidou, 2013), Fais un effort pour te souvenir. Ou, à défaut, invente. (Bétonsalon - Centre d’Art et de Recherche, 2013), L’artiste en ethnographe (Quai Branly - Centre Pompidou, 2012), Que faire ? art/film/politique (Centre Pompidou, Palais de Tokyo, Beaux-Arts de Paris, 2010). Membres du comité de rédaction de la revue Multitudes, du comité éditorial des Prairies Ordinaires, ils étaient en 2015-2016 résidents du programme de résidence de la Méthode Room à Chicago, à la Rebuild Fondation.
Kantuta Quirós est Maître a. associée SHS à l'Ecole Nationale Supérieure d’Architecture. Aliocha Imhoff enseigne le cinéma et la théorie de l’art à l'Université Paris 1. Ils ont dirigé Géoesthétique (Editions B42, 2014), Histoires afropolitaines de l’art, Multitudes 53-54 (2014), publié Les potentiels du temps, Manuella Editions, 2016. Ils développent en ce moment Les Impatients, un film-essai, une série chronopolitique.

http://www.lepeuplequimanque.org


« On a pu décrire nos temps comme ceux des années d’hiver – une ère de glaciation des possibilités. Face à cette crise de l’avenir que traverse notre début de 21ème siècle, les Impatients sont ceux qui œuvrent à un mouvement de reconstruction de l’avenir, des avenirs. Ils sont ceux qui portent en eux cette impatience à l’égard d’une Histoire qui semble désormais immobile, arrêtée.
Depuis cette crise du futur, cette série surgit alors, pour nous, de l’urgence de retrouver des possibilités pour l’avenir. Nous partons en quête de traces, d’indices d’avenirs possibles que nous collectons et rassemblons. Ces salves d’avenir, dont de nombreux artistes et penseurs témoignent aujourd’hui, nous cherchons à les coudre ensemble. Nous pensons cette enquête en rhapsodes – le rhapsode, cet arpenteur qui va de ville de ville, pour dire les poèmes des autres, ce chercheur, cet agent de liaison qui, au sens premier du mot, a soucis de coudre, de lier les espaces les uns aux autres, continûment, jusqu’aux limites du monde habité.
Chaque épisode démarre ainsi depuis un chronotope, un espace-temps particulier, depuis lequel s’invente une pensée temporelle singulière. Les corps que nous filmons à Chicago, à Detroit, à Dakar, à Paris, à Leipzig et bientôt en Haïti, à Lagos, incarnent des cristaux de temps, loin de la fiction de ce temps homogène de la globalisation, de ce fantasme d’une simultanéité globale.
Nous filmons à Chicago, à Detroit où les ruines crépusculaires de la crise des subprimes et les blessures infligées aux vies noires sont contredites par les imaginations afrofuturistes et le mouvement des Black Live Matters. Nous filmons à Dakar, où se dessinent les frémissements d’un autre avenir pour l’Afrique. Nous filmons à Leipzig où a commencé historiquement le mouvement qui allait conduire à la chute du mur de Berlin. Nous filmons à Paris, pendant Nuit Debout où l’on a défait les calendriers et où a ressurgi, telle une épiphanie, cette joie commune de retrouver une possibilité du politique. »
— KQ & AI


Proposition artistique



Les Impatients
Une série chronopolitique
Un film d’Aliocha Imhoff & Kantuta Quirós (en cours de développement) 
Production : Spectre / Phantom
Avec le soutien de la commission Mécénat de la FNAGP.
Featuring Steven Shaviro, Krista Franklin, Amir George, Devin Cain, Devin King & Caroline Picard, Ytasha L. Womack, Joshua Rios, Ellen Rothenberg, Michelle Wright, Camille de Toledo, Ibaaku, Ican Ramageli (Laboratoire Agit’Art), Felwine Sarr, Malick Ndiaye, Maurizio Lazzarato, François Hartog, ….
Le premier épisode à Chicago/Detroit, a été tourné dans le cadre de la résidence Méthode Room, dirigée par Guillaume Désanges, à la Rebuild Foundation (fondée par l’artiste Theaster Gates), avec le soutien de l’Institut Français, les Services Culturels de Ambassade de France aux Etats-Unis, l’Université de Chicago, le Théâtre de la Ville. D’autres épisodes sont en cours de développement (Paris, Dakar, Leipzig, avec le soutien de la Halle 14 Centre d’Art contemporain de Leipzig).